5 techniques de fabrication de cocktails que chaque barman devrait connaître

Qu’il s’agit de préparer un Mojito, un Gin Tonic, un Sex on the Beach ou un Pina Colada, quelques techniques de confection sont de mises que chaque barman se doit de connaître. En voici 5.

N’utiliser qu’une seule eau-de-vie comme base

En France, quand on confectionne un cocktail, la règle veut qu’on n’utilise qu’une seule eau-de-vie comme base. On choisit donc entre la vodka, le gin, la tequila, le whisky ou le cognac afin de mieux y retrouver les parfums, les nuances ou les arrières goûts, comme on fait avec le vin. Dans les pays anglo-saxons, ce n’est pourtant pas le cas, un verre de cocktail pouvant en contenir plusieurs pour avoir un résultat tout simplement bon.

fabrication de cocktai
fabrication de cocktai

 

Ne pas mélanger plus de 6 ingrédients

Une autre technique consiste à ne pas mélanger plus de 6 ingrédients à la fois dans un cocktail. Il en est de même pour la quantité d’alcool, ne devant pas dépasser les 7 cl. Si cette technique est propre au Français comme c’est le cas dans les bars se trouvant sur https://www.youshould.eu/city/paris , il en est aussi tout autre à l’international. Certains y vont donc avec plus de 8 cl d’alcool, soit, 2 mesures d’eau-de-vie. Avec seulement 7 cl, on arrive cependant à limiter l’alcoolisation de la clientèle ou favoriser la commande d’un second verre.

 

Équilibrer les 3 saveurs

L’autre technique est le respect de la règle de l’équilibre entre les 3S : le sweet, le sour et le strong. Le premier, le goût sucré ou la douceur du cocktail est obtenu par l’usage de liqueur, de crème, de fruit, du sirop ou du sucre. L’acidité ou le sour, qui fait office de lien du cocktail est fourni par un agrume ou autre fruit d’un goût acide. Le strong, la force même du cocktail s’obtient par l’eau-de-vie, l’ingrédient de base qui y apporte de la puissance. Si parfaitement équilibrés, ces 3S confèrent un très bon goût au cocktail.

 

Se servir du shaker quand il le faut

Lorsqu’on utilise des ingrédients relativement épais ou de densité différente comme de la crème, du sirop ou de la liqueur, la coutume veut aussi qu’on se serve de shaker. La technique est de le remplir d’abord de 5 ou 6 glaçons avant de verser dans l’ordre le jus de fruit, les œufs si la recette en a, la crème et enfin l’alcool. Après l’avoir bien fermé, il faut le tenir entre les deux mains, l’une à la base et l’autre au sommet. L’agiter ensuite énergiquement et verser son contenu dans le verre.

 

Se servir seulement de verres

Pour un cocktail ne comprenant que de l’alcool ou de jus de fruit, l’usage de verre à mélange est la technique la plus rapide, car permettant de les mélanger facilement. Cependant, il faut conserver au préalable au réfrigérateur les jus de fruits devant être utilisés pour éviter de trop mettre de la glace. Cette dernière diluerait trop le mélange.