Les conseils pour bien choisir un vin rosé

Plus doux en bouche que le rouge et avec bien plus de caractère que le blanc, le rosé est gouteux et rafraichit les papilles avec ses notes boisées. Voici notamment quelques conseils qui devraient aider dans le choix de la bonne bouteille.

La couleur

On choisit un vin rosé comme on choisirait ses équipements de moto, on prend le temps de bien lire l’étiquette, d’analyser les spécificités du produits à savoir le millésime, les cépages, etc. Bref, on ne le choisit pas au hasard. Déjà, on s’intéresse à la couleur puisqu’elle en dit long sur le goût et les arômes du vin. Une couleur claire annonce des notes exotiques et des touches d’agrumes tandis qu’une couleur plus foncée dévoile bien souvent des arômes de fruits rouges, de fraises et de cassis. Les vins d’une rose pale sont ainsi légers en bouche tandis que les vins d’un gris prononcé sont assez forts auront un goût plus prononcé. Enfin, si le vin est d’un rose éclatant alors, il sera parfait en bouche.

Le millésime et le cépage

rose-vinLe millésime est un autre indice également de trouver une bonne bouteille de vin. Par exemple, les vins rosés de garde âgés de cinq à huit ans restent les must mais on ne les trouve pas facilement. On aime leurs délicates touches de vanille et leurs goûts légers en bouche. Les millésimes 2011 et 2012 rassemblent des vins rosés avec des notes de fruits secs et de noix tandis que celles de 2013 se révèlent plus vifs et aromatiques.

Le cépage peut également donner des informations sur les saveurs d’un vin. Si le merlot et le cabernet séduisent par leurs notes de fruits rouges, le grenache et le cinsault rendent des goûts plus prononcés avec leurs notes d’agrumes.

Le degré d’alcool

Pour ce qui est du degré d’alcool de la bouteille, sauf pour les connaisseurs, il ne sera pas facile d’estimer le taux d’alcool et la qualité d’une bouteille de rosé rien qu’en regardant la bouteille. Pour cela, il faut se référer à l’étiquette et si le taux d’alcool avoisine les 12 % alors il sera parfait en bouche. En deçà, il sera trop léger et un brin trop sucré tandis qu’un taux d’alcool trop élevé va dénaturer son goût en bouche.

Les appellations

Concernant les appellations, si l’étiquette est annotée de l’Appellation d’Origine Protégée (AOP) ou par une Indication Géographique Protégée (IGP) alors, cela signifie généralement que c’est une bonne bouteille. En effet, l’AOP est un titre remarquable qui signifie que le vin rosé a été produit par des vignerons qui ont suivi à la règle un cahier des charges très strict. L’IGP garantit quant à elle, une bonne dégustation.

Le prix

Il faut arrêter de penser que les bonnes bouteilles coutent cher alors qu’on peut aisément trouver actuellement un vin de qualité à moins de 10€ au supermarché. En effet, contrairement au vin blanc ou au vin rouge, le vin rosé est facile à produire. L’on peut par exemple trouver une bonne bouteille de rosé de Provence en magasin à 3,90 €.