Exportation de vin français : l’année 2020 sera-t-elle aussi bonne que 2019 ?

En 2019, les exportations de vins français ont atteint un niveau record. Le chiffre d’affaires annuel s’est élevé à 14 milliards d’euros, soit une augmentation de 5,9 % par rapport à l’année 2018. La filière viticole fait cependant part de grandes inquiétudes pour 2020, avec l’instauration de taxes américaines. Ajoutés à cela l’épidémie de coronavirus et le Brexit, l’année 2020 reste très incertaine.

Une hausse des exportations de vins en 2019

Vous appréciez boire un bon vin entre amis dans vos verres de dégustation ? Dans ces moments, vous ne pensez sûrement pas à la situation économique de la viticulture française. À ce titre, la Fédération des exportateurs de vins et spiritueux a récemment publié les résultats 2019 du secteur. Au niveau des exportations, la filière viticole française a engrangé 14 milliards d’euros de chiffre d’affaires. L’excédent commercial se situe autour des 12,7 milliards d’euros, ce qui fait de la viticulture française le deuxième secteur exportateur en France derrière l’aéronautique.

En termes de volume, cela correspond à 139 millions de boîtes contenant 12 bouteilles de vin. Les vins de Bourgogne ont connu la plus forte hausse, de 8,1 %, suivis de près par les mousseux et les vins de Loire. Les vins de Bordeaux ont maintenu leurs performances de 2018.

Une chute des ventes pour le Champagne, le Cognac au sommet

Contrairement à la tendance générale, les ventes de Champagne ont chuté de 1,9 % l’année dernière. La filière du Champagne continue cependant à bien se porter, avec un chiffre d’affaires qui a augmenté de 2 %, pour atteindre les 5 milliards d’euros. Comme en 2018, les volumes d’exportation ont dépassé les volumes de commandes françaises.

Au niveau des spiritueux, le cognac reste le grand gagnant. Il représente 75 % du chiffre d’affaires total de la filière des vins spiritueux. À titre de comparaison, la Vodka s’exporte dix fois moins que le cognac. Les ventes ont particulièrement augmenté sur le marché américain. Les exportations du cognac en Chine et à Singapour ont également connu une belle hausse.

Taxes américaines : une ombre plane sur le marché des vins français

Si les chiffres annoncés sont excellents, les viticulteurs n’en sont pas moins inquiets pour 2020. En effet, en octobre dernier, Washington a instauré une taxe de 25 % sur les vins français. Or les États-Unis ont acheté à eux seuls 20 % des vins français exportés en 2019. En ce début d’année, l’environnement commercial est donc particulièrement incertain. Déjà en novembre 2019, les exportations vers les USA ont diminué de près de 44 %. En janvier 2020, la chute s’élevait encore à 30 %.

Après avoir célébré une excellente année 2019, l’heure est donc à l’incertitude dans le secteur de la viticulture française. Avec le coronavirus et le Brexit, les soucis semblent s’accumuler. Il est raisonnable de craindre une baisse du marché de l’exportation de vins en 2020.