Nos astuces pour attendrir la viande

Tout le monde aime la viande et c’est d’ailleurs un aliment très nutritif et riche en protéines. Mais qui n’a jamais vécu l’expérience d’avoir un morceau de viande coriace sous la dent ? Nous savons à quel point cette situation peut être désagréable surtout pour nos pauvres petites mâchoires. Heureusement, on peut avoir recours à plusieurs techniques très simples pour donner à vos viandes une texture moelleuse, et ce, grâce à des ingrédients que vous trouverez facilement dans vos placards. Avec ces astuces souvent utilisées par les professionnels, le mode de cuisson d’une viande tendre et juteuse n’aura dorénavant plus de secrets pour vous !

Bien choisir son morceau de viande

Il faut savoir que la bonne texture d’une viande, une fois cuite, dépendra de plusieurs critères dont le plus important est la qualité de celle-ci. Le choix de votre boucherie n’est donc pas à négliger. Certains marchands de viande proposent en effet des produits de mauvaise qualité. Donc, avant d’acheter, renseignez-vous au préalable. Vous pourrez également acheter vos produits à travers des boucheries en ligne et y trouver au passage quelques avis concernant les produits, les services et le rapport qualité-prix des viandes qui y sont vendus.

Il existe une centaine de recettes à base de viande, et pour un plat savoureux, il est indispensable de choisir le bon morceau. Qu’il s’agisse de viande de bœuf, de porc ou encore de veau, ce qu’il faut retenir, c’est qu’à chaque recette un morceau de viande adapté. Pour un pot au feu, par exemple, on peut choisir des morceaux comme le flanchet, la poitrine ou encore le tendron. Sans quoi, votre viande n’aura pas l’effet de tendreté escompté.

Marinez votre viande

La marinade est une technique plus vieille que le monde et c’est d’ailleurs la méthode utilisée d’antan par nos grands-mères. Une bonne marinade est généralement composée de trois éléments : l’acide, la matière grasse et les différents arômes. Cette substance va alors donner à la viande une meilleure texture. L’acide est traditionnellement associé au citron qui peut tout aussi être remplacé par le vinaigre. La marinade peut en effet être revisitée de plusieurs manières selon le goût de chacun, tout comme les herbes et épices incorporées au mélange. Vous pourrez sans problème créer votre propre recette de marinade et ainsi rendre votre cuisine créative.

Pour ce qui est de la durée, on peut mariner sa viande par rapport à la qualité de celle-ci, selon le type de viande choisi, sa taille ou encore sa forme. Cela peut aussi varier s’il s’agit d’un gibier, de volaille, de viande de bœuf ou de porc.

Le mode de cuisson

Une viande de qualité et une bonne marinade ne suffisent pas toujours pour obtenir un résultat satisfaisant sans une bonne cuisson. Les viandes peuvent êtres cuites de plusieurs façons : grillées, rôties, à la poêle ou encore en cocotte. L’essentiel est de déterminer la cuisson idéale.

Pour une cuisson au four, le mieux est de ne pas trop faire cuire la viande de manière à ce qu’elle puisse garder tout son jus. Il est conseillé de la surveiller de temps en temps tout en l’arrosant fréquemment pour qu’elle reste juteuse et ne se raffermisse. Pour les volailles, l’astuce est de penser à insérer deux petits suisses natures pendant la cuisson, le résultat ne pourra qu’être spectaculaire. Une fois cuite, il faut laisser la viande reposer quelques minutes avant de la servir et le tour est joué !

Pour ce qui est de la cuisson de viande en cocotte, le secret est de la laisser mijoter à feu doux pendant quelques heures. Plus longtemps elle y sera, meilleure ce sera. À la poêle, une viande sera meilleure si elle est cuite à point de chaque côté.

Des ingrédients incroyables faciles à trouver

Si malgré toutes ces astuces vous n’avez toujours pas obtenu le résultat que vous recherchiez, pas de panique ! Nous allons vous donner une petite liste d’éléments qui vous aideront à attendrir vos viandes facilement. À vous de marier ceux qu’il vous faut selon la recette à réaliser, comme la cuisson d’un filet de bœuf, une blanquette de veau ou autres.

Le vinaigre : comme nous l’avons vu plus tôt, il est très efficace pour desserrer les fibres d’une viande, il vous suffira juste de la laisser mariner dans du vinaigre de vin durant la nuit et le cuisiner le lendemain.

Le bicarbonate de soude : pourvu de la même puissance que le vinaigre sur les fibres, il produit les mêmes effets.

Le citron : tout comme le vinaigre, il a des propriétés acides et permet ainsi une pré-cuisson de la viande.

Le lait : connu pour ses propriétés adoucissantes, le lait permet à la viande de se relâcher et d’être moins ferme.

La papaye : vous ne le saviez peut-être pas, mais la papaye contient des nutriments très intéressants favorisant la tendreté de la viande.